Cette page est dédiée aux personnes qui s’y connaissent en informatique et qui voudraient en apprendre plus sur le projet Fritecraft.

Le serveur de jeu est exécuté sur un serveur physique entreprise (PowerEdge R710), et dispose ainsi de généreuses ressources. La VM qui fait tout tourner dispose de 24 Go de RAM et de 16 coeurs logiques.

Afin d’optimiser l’exécution au mieux, il a été choisi de scinder les mondes en différentes instances. Plus précisément, chaque monde est un conteneur Docker. Et donc, chaque conteneur dispose de ses propres plugins. Cependant, comme certains plugins sont communs à tout les mondes, et partagent des fichiers, un volume commun a été monté sur tout les conteneurs en exploitant les liens symboliques Linux.

Tout a été pensé pour la sécurité : les sauvegardes sont assurées directement à la couche VMWare grâce à Veeam. Les bases de données ne sont accessibles que par l’IP privée du serveur et des dumps sont effectués à intervals réguliers. La supervision est assurée à la fois par PRTG pour la VM, et au niveau de Netdata pour les conteneurs.

Le site Web est lui exécuté sur l’ancien VPS qui servait à exécuter le serveur de jeu.